Amoureux du célibat ou célibataire en mal d’amour? Vos vacances et séjours peuvent avoir un autre objectif que celui de tomber amoureux ou peuvent devenir le moyen de favoriser les rencontres amicales et amoureuses, à vous de choisir…

Certaines périodes de la vie nous font davantage ressentir le sentiment de solitude qui nous habite depuis un certain temps ou depuis peu et ce quel que soit notre âge ou notre quotidien. On a beau être de ceux ou celles qui ont la chance de pouvoir multiplier les activités et les sorties, on a en nous le fantôme de ces moments de solitude qui fait son apparition dans les instants où l’on se retrouve seul(e) face à soi-même ou dans ceux où, très entouré(e)s, les autres et les discussions auxquelles on participe, le font tout autant resurgir.

« Le sentiment de solitude fait partie de nous mais ne doit pas nous empêcher de faire des rencontres, de se sociabiliser, en vacances ou au quotidien. »

Très souvent, ce sentiment ne nous quitte jamais vraiment, il est là, tapi, et ne se montre tout à fait que lorsqu’on le laisse se manifester, ne serait-ce qu’un court laps de temps, comme une ombre, il attend et grandit, jusqu’à prendre trop de place et nous envahir de ses idées noires, comme si l’on était seul(e) au monde malgré notre entourage et seul(e) à ressentir ce sentiment de vide, qui laisse comme un espace creux en nous, à la place du coeur diront certain(e)s, avec une boule qui monte dans la gorge et qui la fait se serrer de plus en plus, décriront d’autres… Et pourtant, combien d’entre nous, si l’on s’en tient à la vie amoureuse qui inclut aussi la sexualité, ont ressenti et/ou ressentent ce sentiment de solitude qu’ils ou elles croient peut-être ne pouvoir rayer de leur vie, au moins un temps? Combien? Dans le cas où les chiffres vous intéresseraient, je peux vous proposer de vous reporter à l’article « Mais qui sont ces mystérieux célibataires ?« , un article tout en pourcentages…

« Lutter contre la solitude c’est essayer de se donner les moyens de rencontrer des gens, de sortir, de voyager, de bouger seul(e) ou à plusieurs. »

Il est important de garder cet état de fait en tête, la solitude est un sentiment humain, qu’il peut même être sain de vivre et également d’accepter d’affronter sans aucune gêne. En effet, quelle gêne peut-il y avoir à vouloir se donner les moyens de combattre un sentiment, en l’occurrence, qui à moment donné n’est plus équilibré et vient à nous faire souffrir? C’est au contraire faire preuve d’intelligence et de force et cela laisse penser que l’on est capable de beaucoup, ce que l’on a tendance à oublier. « Vouloir n’est pas pouvoir », non, cette expression ne s’applique, et encore pas à tout (!), qu’à certain(e)s chanceux(ses), souvent au détriment de la majorité qui subit ce « pouvoir » déséquilibré, mais ceci est un autre (vaste) sujet… Si vouloir n’est pas pouvoir, essayer, et réessayer, est à la portée de chacun et construit notre vie, notre personnalité, au jour le jour, nous rendant plus confiant, plus fort et donc plus apte au quotidien à aller vers ce, celui, celle, qui nous apporte le sentiment de bien-être et apaise celui de solitude qui ne nous convient plus.

« Vouloir tomber amoureux/se, c’est aussi essayer d’affronter notre sentiment de solitude. Quelle que soit l’issue du « combat », vous n’en sortirez que plus fort(e)! »

Les moments qui sont les plus propices à la manifestation de notre « fantôme solitude », sont ceux où en général, on est censé passer du temps avec son/sa partenaire, comme par exemple, les périodes de vacances où l’on se sent encore plus démuni face à notre solitude et où l’idée de devoir écouter les comptes-rendus de vacances de nos collègues de travail, pour ne citer qu’eux, nous met très mal à l’aise et fait atteindre à la « jauge stress » son niveau maximum. Mais alors doit-on subir et rester dans l’attente d’un miracle? Non, car comme l’on connait l’expression « un miracle n’arrive jamais seul », on se renseigne et pour cela, on se connecte et on lit, par exemple, un article adressé aux célibataires désirant agir pour trouver les vacances qui leur permettront de ne pas emporter dans leur valise leur fantôme solitude. Il ne s’agit pas obligatoirement de partir en vacances pour trouver le ou la partenaire amoureux/amoureuse de sa vie ou d’un moment (partir « bille en tête » en matière amoureuse est à proscrire), non il s’agit tout simplement de passer des vacances, en fonction de ses envies, au contact de personnes qui ne sont pas en couple et qui par conséquent, ne vous imposeront pas dans un tel moment censé être de détente, leur petite vie amoureuse et/ou de famille, ce qui vous permettra enfin d’être vous-même.

« Les vacances en célibataire ne doivent pas faire peur et être, au contraire, le moyen de faire des rencontres, de nouer des liens amicaux ou d’avoir une relation amoureuse. »

Ces vacanciers célibataires peuvent avoir pour objectif, entre autres, de trouver l’âme soeur, mais il est préférable de voir ces vacances autrement, plutôt comme le moyen de partager des activités et des moments de détente avec des personnes qui peuvent devenir des ami(e)s, pour la durée de votre séjour ou à long terme, et qui de ce fait combleront cette période propice à la déprime. Dans le cas où vous trouveriez « chaussure à votre pied », vous n’aurez alors qu’à vous féliciter d’avoir eu le courage d’affronter votre solitude et d’avoir su la partager, l’assumer et finalement vous en débarrasser. Pourquoi s’en tenir aux sites de rencontres amoureuses? Internet est aussi le moyen pour des agences de voyages spécialisées ou non, de présenter les voyages et les weekend qu’elles destinent aux personnes célibataires. De plus, les offres de séjours courts à longs sont variées et permettent ainsi de choisir ses destinations en fonction du type de séjour (du farniente au sportif), des activités proposées et de la tranche d’âge des personnes auxquelles ils sont ouverts, ce qui permet de rencontrer des personnes dont nos centres d’intérêts sont le plus susceptibles de se rapprocher.

« Vouloir chasser le « fantôme solitude », c’est aussi se renseigner. Pour tomber amoureux ou faire des rencontres, on peut trouver les vacances adaptées auprès d’agences de voyages spécialisées. »

Il est facile de trouver de nombreuses offres de rencontres en vacances pour célibataires sur internet en tapant notamment « vacances célibataires » dans le moteur de recherche. Vous trouverez dans la suite de l’article quelques liens vers des agences de voyages parmi tant d’autres.

Par exemple, l’une de ces agences propose des séjours courts, allant d’une journée randonnée à un week-end gastronomique ainsi que des séjours et circuits sur des durées variables, permettant de lier connaissance tout en voyageant en fonction de ses envies et de ses centres d’intérêts.

Il ne s’agit pas ici de faire la publicité d’un ou plusieurs sites internet d’agences de voyages ou autres organismes, mais de donner des idées et surtout de mettre à bas les idées reçues qui ont la vie dure et qui nous empêchent d’avancer sereinement. En conséquence, on ne va pas décrire de manière exhaustive les diverses offres de cette agence ou d’une autre mais simplement retenir leurs idées forces qui peuvent ensuite vous donner envie de vous renseigner de manière détaillée de par vous-même.

« Les vacances et weekend, peuvent devenir des moments de partage et de rencontres, grâce aux offres de séjours qui se sont multipliées: vacances pour célibataires, personnes seules… »

Par exemple, pour l’agence que je viens de citer, il est intéressant de noter que les groupes de personnes participant à ces séjours courts ou longs, regroupent de 6 personnes au minimum à 20 personnes au maximum, ce qui laisse penser que le nombre de vacanciers ou de voyageurs, en fonction de l’esprit du séjour, est adapté à la durée ainsi qu’au thème du séjour et offre ainsi le choix d’intégrer un groupe de taille somme toute correcte, 20 personnes n’étant pas non plus une foule, ce qui présente l’avantage d’offrir un panel plus large d’opportunités de rencontres amoureuses et/ou amicales tout en laissant la possibilité d’intégrer des groupes plus restreints dans lesquels il est parfois plus facile de trouver sa place en fonction de nos attentes et de notre caractère ou état d’esprit du moment! Les offres de séjours sont également établies en fonction de classes d’âges, allant de 25 à 65 ans, afin de regrouper les personnes en fonction de la tranche d’âge à laquelle elles appartiennent, par exemple 25-35 ou 45-55, etc. Il peut aussi y avoir des offres de séjour ouvertes à tous qui ne tiennent donc pas compte de l’âge des participants. Quel que soit pour vous l’objectif de ce séjour (ne pas être seul(e) pour une courte ou plus longue période, rencontrer des personnes quel que soit leur genre (féminin/masculin), pour quelque raison que ce soit une fois la ou les personnes rencontrées (relation amoureuse stable, durable ou sans lendemain, relations amicales, etc.)), il est certain que partager ces moments avec des personnes proches de vous par leur âge, est garant de la qualité dudit séjour puisque vous avez bien plus de chances de rencontrer des personnes qui auront les mêmes centres d’intérêts que vous et également des attentes proches en termes de construction de relations amoureuses si tel devait être l’objectif final de votre séjour ou sa belle conclusion.

Exemples:

Une autre agence propose des séjours aux thèmes très variés, allant de l’apprentissage des modes de survie à la balnéothérapie et organise des séjours qui s’adressent aux familles monoparentales, ainsi avoir des enfants ne représente plus un obstacle à la possibilité de partir en vacances avec d’autres célibataires qui sont eux-mêmes parents d’enfants en bas âge desquels ils ne peuvent ou ne veulent pas se séparer le temps d’une escapade. Ces séjours sont également ouverts à ceux et celles qui ne voient pas dans le fait d’être parent un obstacle aux rencontres amoureuses et/ou amicales et souhaitent peut-être même rencontrer un homme ou une femme ayant un ou des enfants, par exemple, parce qu’ils auraient souhaité en avoir et n’ont pu réaliser leur désir d’enfant(s) ou parce qu’ils estiment que la rencontre d’un homme ou d’une femme élevant seul(e) son ou ses enfant(s) peut favoriser des rencontres amoureuses plus sérieuses ou de personnes plus matures, etc. A chacun ses raisons!

Exemples:

D’autres proposent aussi, au côté des voyages, des sorties de quelques heures, par exemple pour un spectacle ou un concert, organisées autour de chez vous. En ce cas, par contre, « faut pas rêver » les « bouseux/euses » et autres « isolé(e)s » de la « cambrousse » ne pourront bénéficier de cette manne de rencontres potentielles et devront passer par des séjours de plus longues durées pour faire des rencontres amoureuses et/ou amicales.

Exemple:

Vous pouvez aussi partir en voyages avec des personnes seules, qui le sont, par exemple, car leur compagne, compagnon, ami(e)s, etc., n’ont pu les suivre et qui ne sont donc pas célibataires ou qui ne recherchent en rien la rencontre amoureuse. En effet, être célibataire ne signifie pas que l’on souhaite obligatoirement trouver en vacances des opportunités de rencontres amoureuses. Vous pouvez aussi vouloir voyager en groupe sans objectif de rencontres autres qu’amicales. En ce cas, ce sont des agences de voyages qui peuvent aussi vous intéresser car leur cible sont les personnes voyageant, pour quelque raison que ce soit, seules et non pas seules et célibataires.

Exemple:

Un autre choix s’offre à vous, dans le cas où vous souhaitez (ou n’avez pas le choix) ne pas passer par une agence de voyages pour effectuer un séjour organisé. Vous avez la possibilité d’accéder à un site réunissant les voyageurs qui le souhaitent pour contacter ceux ou celles d’entre eux qui sont au même moment au même endroit que vous, en voyage ou en déplacement, afin de les rencontrer en fonction de vos objectifs réciproques (rencontres amoureuses quel qu’en soit l’objet (sexualité et/ou sentiments), ou rencontres amicales).

Exemples:

Aujourd’hui, grâce à l’outil Internet, il est plus facile et plus rapide de se renseigner sur un très grand nombre de sujets. Il ne faut donc pas hésiter à l’utiliser pour trouver la réponse adaptée à votre besoin, en l’occurrence le besoin de vacances ou la recherche de séjours, tout en acceptant de devoir y consacrer le temps nécessaire afin de trier les informations valables de celles qui ne vous feront que perdre un plus de temps. La ou les rencontre(s) amoureuse(s), si tel est votre objectif, exige(nt) un terreau adapté, celui qui peut favoriser les rencontres et le partage de moments et d’activités agréables, vous permettant d’exprimer votre personnalité et de découvrir celle des autres, paraît pouvoir répondre, dans les meilleures conditions, à un besoin de contacts humains, amoureux et/ou amicaux.

Partagez votre expérience sur les sites de rencontres !